Équipe

Étudiants aux 2e et 3e cycles

Christopher Beaulieu

Christopher Beaulieu est détenteur d’une Maîtrise en études politiques appliquées de l’Université de Sherbrooke. Ses intérêts de recherche se situent en sociologie politique, plus particulièrement concernant les attitudes des jeunes qui ne s’intéressent pas à la politique. Dans le cadre de son mémoire, il a adapté la méthode photovoix (Wang & Burris 1997) à la science politique.

Membres de l'équipe

Membres de l'équipe courante

Justine Béchard

Justine termine présentement un baccalauréat en science politique à l’Université Laval. Ses intérêts de recherche sont variés, ayant participé à différents projets autant en science politique qu’en relations industrielles durant son parcours. Elle souhaite en apprendre davantage sur le comportement électoral, plus particulièrement en lien avec les lifestyle politics. Elle s’intéresse aussi à la recherche et aux interventions quant au développement de la santé durable des individus, des organisations et des communautés.

Marie Fester

Marie est une étudiante de maîtrise en science politique à McGill. Elle a rejoint l'équipe en 2020.

Chercheur post-doctoral, Department of Political Science, Concordia University

Mes recherches portent sur la psychologie et la politique de la diversité. J'étudie l'adaptation et la participation des nouveaux arrivants et la façon dont les perceptions sociales des autres influencent le soutien aux droits des communautés minoritaires. Les principaux enjeux examinés dans mes recherches concernent les processus d'inclusion et d'intégration et les réactions des groupes majoritaires face à l'évolution de la diversité dans leurs communautés. Je m'intéresse également aux méthodes de recherche et aux défis que représente la conduite de recherches en sciences sociales dans des contextes interculturels. Je m'appuie principalement sur des méthodes d'enquête et des méthodes expérimentales pour étudier l'opinion publique et le comportement politique.

Anciens membre de l'équipe

Audrey Brennan

Aspirante FNRS et candidate au doctorat à l’Université libre de Bruxelles et l’Université Laval.Elle s’intéresse aux causes et aux conséquences des réformes de procédures de sélection des chefs de partis politiques. Elle privilégie l’utilisation des méthodes mixtes dans le cadre de ses travaux.Date de début : Automne 2018

Philippe Chassé (MA McGill, 2019)

Geneviève Plante (BA McGill, 2014)

Tim Roy (MA, McGill, 2020)

Maria Surilas (BA McGill, 2014)